Actualité
Actualité – Salon du livre de l’Estrie 2017
9 novembre 2017
0

La Société des Écrivains a eu le plaisir de participer du 12 au 15 octobre dernier au salon du livre de l’Estrie. Le salon qui se tenait au centre des foires de Sherbrooke a rencontré un beau succès en accueillant 15 316 visiteurs lors de ces quatre jours.

  • Une 39e édition sous le signe des “Territoires insoumis”

“Nous avons  eu le goût de sortir des sentiers battus” explique Marie-Eve Cardin, responsable des communications et de l’animation. “L’équipe du SLE aime prendre des risques en créant de nouvelles collaborations et en mettant sur pied de nouveaux projets”. C’est ainsi que pour la première fois le salon est sorti de ses murs pour aller à la rencontre de ses lecteurs dans les bibliothèques, les écoles et les résidences d’aînés de la ville. Comme le rappelle Emilie Pinard “Un Salon du livre, ce n’est pas qu’un lieu où on vend des livres. C’est avant tout un événement culturel et social qui se veut rassembleur.”

David Goudreault, le président d’honneur de cette 39e édition, un artiste faisant honneur à la région en tant que romancier, poète, slameur et chroniqueur, partage cet avis. “Le livre, c’est d’abord une rencontre. Et le Salon du livre de l’Estrie a permis de nombreuses et belles rencontres…”

  • Nos auteurs à la rencontre de leur public

Pour certains il s’agissait de leur toute première participation à un salon du livre. Ainsi Pier-Luc Poulin, a pu présenter Phoenix, qui avec son style japonisant et les aventures de son héros Yasei, a su attirer l’attention des visiteurs. Amélie Gélinas a quand à elle séduit les amateurs de fantastique avec son livre Femmes de lignée, femme de secrets. Les deux ont réalisé leurs premières ventes en salon et sont repartis ravis de leur expérience.

Nos auteurs en herbe ont aussi pu côtoyer les écrivains plus aguerris à cet exercice tel que Lise Laplante, Jean-Paul Ledoux, Marlène Mathalie ou encore Sylvie Sabourin. Cela leur a permis d’échanger conseils et expériences et de découvrir leurs ouvrages respectifs.

Des moments d’échanges très enrichissants entre auteurs mais aussi avec des conférences et tables rondes offertes par le salon s’articulant autour du processus de création. On retiendra notamment “M comme muse: atelier créatif” ou encore “Ces livres qui donnent le mauvais exemple”.

Si les premiers jours ont attiré un public plus scolaire, ce qui fit la joie de Cyndie Baron, venue présenter son tome 2 de Martelin, la fin de semaine apporta un large public de lecteurs curieux de découvrir la diversité des livres présentés par notre stand. Nos auteurs, s’ils ont rencontré diverses fortunes dans leur ventes, ont tous vécu un beau moment de partage avec les bouquineurs. Ils ont ainsi pleinement saisi cette chance de faire connaître leurs ouvrages aux habitants de la magnifique région de l’Estrie.

Voir les photos de l’évènement sur Facebook ou Instagram

Connexion

Fermer